Un tourbillon de plaisir: Swift Years !!!!

SWIFT YEARS est né de la rencontre de musiciens dont l’éclectisme défie toutes étiquettes et dont la musique dépasse les frontières culturelles et géographiques autant que les genres avec une virtuosité époustouflante. Le répertoire de Swift Years combine un mélange intoxicant de musiques tzigane, bluegrass, nord-africaine, folk américaine et celtique interprétées avec une bonne dose d’humour, d’excentricité et d’irrévérence. Un concert de Swift Years représente une expérience musicale unique et intense qui comporte des moments de pur bonheur.

PATRICK HUTCHINSON a grandi dans des coins reculés de la campagne écossaise et anglaise avant d’arriver à Montréal, en 1978, avec une boîte de 45-tours punk-rock et un accent incompréhensible. Outre ses parents, qui lui ont très tôt inculqué leur amour de la musique folk et world, Patrick cite comme influence formatrice le légendaire animateur de radio de la BBC, John Peel, qui tous les soirs, offrait à ses auditeurs un mélange musical des plus éclectiques qui pouvait aller des Buzzcocks au Bothy Band, en passant par Little Feat, avec un petit détour du côté de Lee Perry. Son jeu de guitare expressif et inspiré suit la tradition des Ry Cooder, Steve Cropper et Richard Thompson de ce monde. Au cours des années 80, Patrick a été à l’origine de Top Ranking, le premier groupe de ska montréalais. Durant les années 90, il était la moitié du duo minimaliste roots/folk rock/soul/blues, Bare Bones, qui a enregistré plusieurs albums très favorablement reçus, joué sur de nombreuses scènes et s’est produit en première partie de Johnny Clegg, Procol Harum et Ani DiFranco.

BOB CUSSEN joue de sa mandoline et de son banjo avec une telle énergie frénétique que ses instruments sont en danger de combustion spontanée. Né à Montréal, de parents allemand et hongrois, il a été l’un des membres fondateurs et leader du White River Bluegrass Band, avec lequel il a produit trois albums, six tournées européennes et a promené sa musique pendant quelques douze années dans des centaines de salles de spectacle, clubs et festivals au Canada et aux États-Unis. De 1992 à 1999, il a produit huit albums avec son groupe folk, Nobody You Know, initialement appelé The Immigrants. Bob est très présent sur la scène musicale irlandaise montréalaise où on peut l’entendre régulièrement avec le chanteur et compositeur Belfast Andi. Bob a collaboré et enregistré avec de nombreux artistes dont Tom Paxton, Jean Leloup, Kate et Anna McGarrigle, Plume Latraverse, Karen Young, Michel Faubert, Lawrence Lepage, Claude Lafrance, Georges Langford, Garolou, Ian Tamblyn ainsi que pour l’Office national du film du Canada, la radio de CBC et la télévision canadienne, allemande et hongroise.

SUZANNE UNGAR est l’exemple personnifié du bassiste à la voix douce et à la main de fer. Si la guitare basse reste souvent au second plan dans les groupes folk, le jeu nuancé de Suzanne occupe une part essentielle du son du trio. Née à Budapest, en Hongrie, Suzanne a vécu en Europe et en Californie avant de s’établir à Montréal. Elle a étudié le piano et la guitare classique avant de se concentrer sur la basse électrique et de se joindre à la scène folk montréalaise des années 70. Elle s’est produite au sein du Jay Sewall Blues Band et du trio celtique Anam Cara. Elle a aussi fait partie du groupe folk/rock Harlequin et de la formation R&B/pop Random Hush pendant plusieurs années. Suzanne a joué et enregistré avec l’artiste new-yorkaise Barbara Lewis et avec la chanteuse gaélique irlandaise Beverley McGuire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s